Les vallées sauvages de Biros © photographie de jean jacques stöckli

Les vallées du Biros, de l’Orle et du Ribérot sont gorgées d’eau, les forêts domaniales sont luxuriantes et sans fin… le paradis des ours. Dans les rues de Sentein, l’eau courre également à travers le village, dans les caniveau. Comme un peu partout dans les vallées du Cousérans, de jolies jardinières de fleurs vous souhaitent la bienvenue et vous remercie de votre visite.

Des mines de fer, de plomb, de zinc, d’argent ont été exploitées en amont au dessus du cirque de la Plagne. Ces minerais, ainsi que les carrières de marbre et d’ardoise ont fait la richesse de cette vallée, de la deuxième moitié du 19e siècle jusqu’en 1953.

Les vallée sauvages de Biros © photographie de jean jacques stöckli