Connaissez-vous un coin où l’on a une belle vue ? On me répond souvent que le point de vue n’est plus ce qu’il était… mais c’est pas mal quand même.

Beaucoup d’horizons ont été privatisés, tout le monde veut posséder des droits de contempler. Je vais créer des « observatoires de solidarités », pour que tout le monde puissent avoir droit à la rêverie, avec des zones d’accès à des paysages publics, partout là où c’est beau. Heureusement, pour voir la vallée du Louron, il suffit de monter suffisamment haut.