La nature est tellement lumineuse à la fin du printemps en montagne, que lorsque le soleil perçent les nuages, cette nature devient virtuelle, invraisemblable, fantasmagorique…

On me pose souvent la question si j’utilise des filtres dans mes photographies ? Je mets simplement en lumière des paysages et des atmosphères, qui sont, la plupart du temps, ignorés par les passants.